COVID-19 By Aria Snaps

COVID-19, vu par 1 vidéaste et son épouse photographe. Cette période a été rude pour beaucoup de monde, de près ou de loin. Nous l’avons tous vécue à notre échelle, avec nos propres sentiments et préoccupations. Nous avons, en premier…

COVID-19 By Aria Snaps

Source

0
(0)

COVID-19, vu par 1 vidéaste et son épouse photographe.

Cette période a été rude pour beaucoup de monde, de près ou de loin. Nous l’avons tous vécue à notre échelle, avec nos propres sentiments et préoccupations.

Nous avons, en premier lieu, été tristes pour ces familles séparées, ces personnes isolées. Puis, notre lune de miel, ainsi que l’anniversaire de David qui devait avoir lieu à notre arrivée au Japon ont été annulés…notre premier voyage commun depuis 8 ans. On a relativisé car il y avait bien plus grave. Nous avions planifié notre rentrée et notre année de sorte à pouvoir également facilement financer un autre voyage à Marrakech avec nos plus proches amis, pour nos anniversaires communs… et pour marquer cette année 2020. L’année de nos 15 ans d’amour, l’année de nos 30/et quasi 35 ans, l’année de notre mariage. Notre année.

Nous pouvions respecter toutes les mesures d’hygiène, mais n’avions pas le droit d’exercer durant quasi 2 mois. Nous sommes considérés comme activité de loisir. Alors que non ! Nos clients nous ont démontré que notre travail était important. Que ce soit pour la confiance en soi, la création de son héritage familial ou pour immortaliser des moments déterminants de votre vie; une grossesse, une naissance… un mariage… Un cancer… notre rôle est important.

Et plus on lisait de choses sur les réseaux sociaux, plus on comprenait que notre peur était justifiée depuis le début. Pas la peur du virus, mais la peur des gens. La peur de la division, alors que c’est la solidarité qui aurait dû être de mise. Par exemple, quand certains entrepreneurs et indépendants se sont acharnés sur d’autres, qui avaient eu le courage d’outrepasser leur peur de montrer leur réalité. J’ai vu des indépendants sur les réseaux sociaux qui montraient leur frigo vide, d’autres qui ont reçu 40.- en guise d’aide de l’état pour 1 mois de fermeture forcée. QUEL PAYS AUSSI RICHE QUE LE NÔTRE FAIT ÇA ?! donc si je comprends bien, parce qu’une personne a eu l’audace de risquer d’entreprendre et créer des emplois, qu’elle a peut-être investi toutes ses économies ou qu’elle ne s’est pas versé de salaire durant quelques temps, c’est mérité qu’elle ne reçoive rien ?

En parlant avec plusieurs employés de caisses de cotisations sociales, d’autres indépendants fortement impactés, avec des gens travaillant dans l’immobilier, le fiduciaire, avec des assureurs, ou encore des personnels soignants, je me suis rendue compte qu’on était pratiquement tous du même avis. C’est une situation scandaleuse et l’état n’aide que les grosses entreprises, celles qui ont donc les reins les plus solides. Les petits sont risqués donc laissés de côté ! Logique.

Après avoir pété un câble, nous avons voulu donc prendre du temps pour nous, pour parler avec des gens qui nous inspiraient, se reconnecter avec la nature et avec nous-même. Et ça nous a fait du bien. Nous nous sommes beaucoup renseignés sur tous les tenants et aboutissants de cette situation, et parlé avec des gens de tous les milieux. Bien-sûr, quoi qu’on dise ou qu’on fasse, on se fera toujours critiquer de toute manière. On a choisi de faire les choses en notre âme et conscience et d’utiliser le bon sens. Nous prenons très au sérieux les mesures d’hygiène, comme cela a toujours été le cas.

Mais nous nous sommes aussi fait prendre en photo voire filmer par des gens qui n’avaient rien d’autre à faire que tenter de balancer à la terre entière une situation tout à fait sans conséquence, puisque nous sommes irréprochables. Même la police nous a observé avec nos clients, sans avoir à s’approcher de nous, car il n’y avait rien à dire. Et cela nous fait enrager de ne pas avoir eu le droit de travailler, et d’attendre une aide de l’état durant 2 mois.

Bref, c’était un peu la traversée des enfers pour nous, mais nous en sortons grandis. Nous avons décidé de profiter du positif mais nous avons beaucoup appris du négatif et nous n’oublierons pas. Nous avons aussi choisi les causes dans lesquelles nous souhaitons nous impliquer, et nous vous en ferons part en temps voulus, car pas mal de choses vont bouger chez Aria Snaps au fil des prochains mois.

2020 devait être l’année pour un Aria Snaps 3.0, et bien nous partons pour la version 4.0 😉

Il y a beaucoup de messages dans cette vidéo, dont des messages cachés. Vos avis nous intéressent énormément !

Nous espérons que vous réserverez un bon accueil à ce projet commun tourné et pensé à deux. C’est surtout la vision de David, et je suis personnellement soufflée par son travail !

P. S. Inutile de préciser que le masque a été ramassé. Ça aussi ça nous a choqués de voir autant de déchets dans la nature et surtout des masques.

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *